Titre.png

LES ROCHERS FAUVES
Clément Chapillon

Texte :

Gaston Deschamps (1861-1931), La Grèce d'aujourd'hui (Paris, Armand Colin, 1892), p.225

Illustration de couverture :

Nikita Michelsen

 

Dans « Les rochers fauves », Clément Chapillon interroge la notion d’isolement géographique et mental à travers un espace insulaire en mer Égée. Si le mot isolé signifie littéralement « façonné comme une île », on peut très justement se demander quelle forme prend le temps, l’autre, les croyances et l’imaginaire dans ce monde fini bordé d’infini.

Depuis une vingtaine d’années, Clément Chapillon se rend régulièrement sur l’île d’Amorgos, située au cœur de l’archipel grec des Cyclades.

Avec son Plaubel Makina 67 (appareil moyen format argentique), il a constitué un récit en images à la fois documentaire et métaphorique sur les sentiments contradictoires que provoque l’insularité de ce territoire rocheux, aride et sauvage.

La série tire son nom d’un passage de « La Grèce d’aujourd’hui » de l’archéologue et écrivain français Gaston Deschamps, paru en 1892 et dont une partie de l’ouvrage est consacrée à Amorgos.

Dans ce récit de voyage, il décrit les paysages, la vie des habitants, les traditions locales mais aussi son travail sur place et ses sentiments, dans un style lyrique et suranné. Ces mots ont fait écho au ressenti du photographe qui, à partir d'une seule et même page, a collecté des fragments de texte qui faisaient sens pour lui. Par un travail d’effacement, il a volontairement biffé la majeure partie pour ne laisser apparaître que des mots et des morceaux de phrases utilisés comme palimpseste pour tenter de reproduire des sensations insulaires.

L'HISTOIRE

LE LIVRE

Français (+ livret de traduction anglaise)

152 pages

79 photographies

Design graphique : Joanna Starck

Format : 20.00 x 31.00 cm

Reliure bodonienne, couture apparente

Papiers :

-     Constellation Snow

-     Munken Lynx

-     Translucents Nude

Édition : 750 exemplaires

ISBN : 978-2-9576132-1-2

LE PHOTOGRAPHE

Clément Chapillon explore les territoires, ses hommes, et les liens qui les unissent, à travers une écriture personnelle empruntée au « réalisme poétique ». Ses narrations, à la frontière entre le réel et l’imaginaire, puisent dans des témoignages actuels ou d’anciens écrits pour documenter l’espace géographique et mental des lieux.

Son premier documentaire au long cours « Promise me a Land » explorait les différentes dimensions de la terre promise en Israël/Palestine.

Dans sa nouvelle série « Les rochers fauves », pour laquelle il a reçu le soutien de la Fondation des Treilles en 2019, il interroge la notion d’insularité en documentant la dualité, l’isolement et la mémoire d’une île en mer Égée.

Il est le co-fondateur du studio de production documentaire Unforeseen.

Les-rochers-fauves.jpg
Spread---Les-rochers-fauves-1.jpg
Spread---Les-rochers-fauves-2.jpg
Spread---Les-rochers-fauves-5.jpg
Spread---Les-rochers-fauves-7.jpg
Les-rochers-fauves-2.jpg
Les-rochers-fauves-5.jpg

MÉDIA